Tomb Raider II, 50 nuances de game over

POURQUOI C’EST CULTE?
"Battre le fer tant qu’il est chaud" pourrait être le leitmotiv de la série Tomb Raider. Il faudra moins d’un an au studio Core Design pour donner une suite aux aventures de Lara Croft. La plastique avantageuse de l’héroïne/sex-symbol est toujours un atout de poids pour vendre le jeu, avec une campagne publicitaire extrêmement suggestive qui doit beaucoup aux progrès des images de synthèse.

Tomb Raider 2 Box

Tomb Raider 2 = Tomb Raider XXL. La formule gagnante "action, exploration & réflexion" ne bouge pas d’un iota, mais tout est à présent plus grand, plus beau… plus dur aussi! On passe clairement un palier dans l’arrachage de cheveux. L’effroyable premier niveau tient de l’épreuve de force tant tout semble fait pour saper la progression du joueur. Pénombre, rochers géants, bêtes sanguinaires, pièges mortels ouvertement "die & retry"… jusqu’au précipice final où le T-Rex du premier épisode attend patiemment sa revanche. Alors que beaucoup de jeux prennent le public par la main avec des tutos interminables, Tomb Raider 2 est plutôt du genre à vous balancer un parpaing sur la gueule en guise de bienvenue.

Tomb Raider 2 Venise

En bonne baroudeuse, Lara assure le dépaysement avec un périple qui s’étend de la Muraille de Chine aux Montagnes Tibétaines, en passant par Venise ou encore le manoir Croft en Angleterre. À bien des égards, cette aventure s’apparente à un tour du monde masochiste des différentes façons de passer de vie à trépas. Les nouvelles possibilités de gameplay sont autant de raccourcis vers l’écran de game over, tout particulièrement lorsqu’on prend le volant des deux véhicules disponibles (un canot à moteur suicidaire et une motoneige explosive). Le jeu prend alors des allures de crash-test géant où toutes les occasions sont bonnes pour finir dans le décors.

Tomb Raider 2 ne manque pourtant pas de qualités : C’est l’un des titres les plus ambitieux de la génération 32 bits, avec des niveaux à la fois gigantesques et bien plus détaillés que dans Tomb Raider premier du nom. Les modèles 3D sont également moins anguleux (la poitrine de Lara ne ressemble plus aux pyramides de Gizeh) et mieux animés, une évolution soulignée par la présence accrue d’ennemis humains.

Autre progrès et pas des moindres : le système de sauvegarde s’affranchit ENFIN des cristaux à usage unique. Les versions Playstation et PC sont donc sur un pied d’égalité, ce qui compense (un peu) la hausse vertigineuse de la difficulté.

Lara Croft Sexy

Succès aussi bien critique que commercial, Tomb Raider 2 parvient une nouvelle fois à légitimer le buzz autour de son héroïne. Cette suite a beau cristalliser les défauts de la série (jouabilité calamiteuse, bugs à foison, difficulté extrême), on ne peut qu’être admiratif devant l’ampleur du travail accompli par Core Design en moins d'un an. Un rythme stakhanoviste qui ne faiblira pas jusqu'au 5ème anniversaire de Lara, pour le meilleur (TR 1, 2 & 4) comme pour le pire (TR 3 & 5).

COMMENT Y JOUER AUJOURD’HUI?
- Sur la plupart des périphériques Android ou IOS pour 1€/1,99€, manette Bluetooth obligatoire!
- Sur le PSN pour 5,99€.
- Sur Steam pour 6,99€, attention car il s’agit à nouveau d’une simple émulation Dosbox.

POTENTIEL DE REJOUABILITÉ : 4/10
Même sanction que pour Tomb Raider 1, la jouabilité d’un autre temps est difficilement conciliable avec les exigences d’un gameplay ultra punitif. Le charme de Lara Croft ne fait pas tout et seuls les plus acharnés (amoureux?) accepteront de partir à l’aventure dans ces conditions.

Tomb Raider 2 Temple