Vedette curseur

Je crée mon premier jeu : Super Lama World (part1)

Super Lama World


Qu’est ce qu’on fait aujourd’hui? Et si on développait un jeu? Qu’à cela ne tienne, y a suffisamment de logiciels gratos sur internet pour se lancer rapidement, même avec un bagage technique limité.

J’ai testé quelques outils sur une base de python, et j’ai opté pour Godot. Le logiciel inspire confiance (il existe depuis 2014), l’interface est assez lisible, et y a une grosse communauté qui propose des centaines de tutos en ligne. PARFAIT!

Dead Island, pour des vacances mortelles

Dans le jeu vidéo, la hype peut vite atteindre des sommets assez éloignés de la qualité finale d’un jeu. Prenez Dead Island par exemple : En février 2011, le studio polonais Techland dévoile un trailer en images de synthèse mettant en scène une attaque de zombies… montée à l’envers! L’idée est brillante, bien réalisée pour l’époque, et cette courte vidéo va assurer au jeu une grosse couverture médiatique jusqu’à sa sortie, 6 mois plus tard.


Et là, le soufflé retombe d'un coup… Le jeu est il mauvais? Non, loin de là. Juste survendu par rapport à ce qu’il propose au final : Un bon défouloir saupoudré d’éléments rpg light, où l’on casse des zombies par milliers avec le cerveau en mode off (au moins, pas de risque de se le faire bouffer).


Dead Island Definitive Edition

Four Against Darkness, le jeu des rolistes solitaires

Les jeux de rôle papier, c'est cool et ça permet de décrocher un peu des écrans. Mais en cette période "compliquée", c'est devenu difficile de rassembler assez de monde autour d'un table pour casser de l'orc et du troll pendant une dizaine d'heures. Heureusement, il y a une solution!

Four Against Darkness, c'est un jeu de rôle papier qui a la particularité d'être jouable en solo. Ici, pas de maitre du jeu, ni de scénario écrit à l'avance, tout est généré de façon aléatoire avec des tableaux et des lancers de dés. On pourrait s'attendre à ce que ça vire au gros bordel, mais en fait ça marche plutôt bien et le jeu est assez facile à prendre en main.

Four Against Darkness

Soldes chez Third Editions : Loot 100% Final Fantasy

En voilà un joli colis qui sent le loot geekesque! J'ai fait un peu de shopping sur la boutique en ligne de Third Editions, qui brade beaucoup de ses ouvrages pour les soldes d'hiver 2021.

Third Editions

The Room, un Silent Hill en demi-teinte

Ce jeu, je l’ai fait à sa sortie, mais pour rien au monde je n’y rejouerais. Avec Silent Hill 4 : The Room (dernier épisode développé au Japon par l’équipe d’origine), la série culte de Konami pousse l’horreur psychologique très loin en s'attaquant directement à la santé mentale du joueur.

The Room a connu un certain succès commercial et critique, mais reste considéré par beaucoup de joueurs comme le vilain petit canard de la quadrilogie originale. Trop dur, frustrant et surtout trop éloigné des 3 premiers jeux, Silent Hill 4 est effectivement une œuvre à part dans sa conception même du jeu vidéo. 

Silent Hill 4 The Room

Rétrospective PS4 : Mes 10 jeux cultes

Nous y voilà finalement : En 2021, La PS4 arrive en fin de cycle… Cette console, je l’ai d’abord détestée (n’achetez JAMAIS une console day one). Il aura fallu attendre la sortie de la PS4 Slim en fin 2016 pour que je me réconcilie enfin avec Sony. En 4 ans, j’ai fait plus d’une centaine de jeux, dont beaucoup étaient excellents.

PS4 Slim

Pour moi, cette génération a surtout marqué le retour en force des jeux japonais. Alors que Capcom, Square Enix et co avaient raté le coche de la génération précédente, les studios nippons ont repris du poil de la bête et ont sorti quelques-uns des plus grands jeux de ces dernières années. On a également assisté au retour de genres oubliés comme le JRG et le survival horreur. Avouez que ça fait du bien après tant d’années à se farcir des First Person Shooter sur Xbox 360 et PS3!

Sans plus attendre, voilà le Top 10 de mes jeux préférés sur Playstation 4: 

Butcher, le jeu le plus moche du monde

Parfois, le pixel-art va trop loin!!! Sous prétexte de rendre “hommage” aux jeux 8bit de notre enfance, de plus en plus de jeux indés jouent la carte de la bouillie de pixel illisible. Par contre, pour des jolies réalisations en 2D haute résolution ou même du beau pixel bien animé façon 16/32bit, y a plus grand monde…

Le jeu dont je vais vous parler aujourd’hui est une caricature de cette logique régressive, un jeu tellement hideux et pixellisé qu’il fera instantanément fuir n’importe quel joueur né après les années 80. Ce jeu... que dis-je... cette insulte au bon goût, c’est Butcher. 


Butcher The Easiest Mode Is Hard

Shantae and the Pirate's Curse, un metroidvania exotique

Les metroidvania, c'est toujours un peu la même chose. Et perso, ça me va très bien. J’ai beau avoir fait presque tout ce qui est sorti dans le genre depuis Symphony Of The Night en 1996, je prends toujours le même plaisir à explorer des châteaux truffés de monstres en bondissant dans tous les coins.

Dans ce genre très classique et ultra codifié, il y a une licence que j'apprécie beaucoup en ce moment, c'est Shantae. Avec son esthétique de dessin animé en mode “fan-service à tous les étages”, la série du studio Wayforward apporte une touche de légèreté au genre. Parmi les 5 jeux parus depuis 2002, il y en a un qui sort du lot, c'est Shantae and the Pirates Curse.

Shantae and the Pirates Curse