Bushido Blade, le jeu de baston qui te "one-shot"

Dans les années 90, deux studios vont tenter d'imposer leur vision du jeu de baston à l'arme blanche. D'un côté, Namco avec son Soul Blade opte pour un gameplay très arcade, où les personnages enchaînent les combos acrobatiques sans trop se soucier d'un quelconque réalisme. En face, Squaresoft propose une approche plus fine avec son Bushido Blade. Cette quasi-simulation fait table rase des codes du jeu de combat: Il n'y a même pas de barre de vie! Un seul coup de sabre bien placé suffit à tuer l'adversaire. 

La suite de l'histoire est assez connue : Rebaptisée Soul Calibur, la série de Namco va rencontrer un énorme succès, bien aidée par un marketing outrancièrement sexiste et des choix de design plutôt gonflés. De son côté, Bushido Blade devra se contenter d'un petit succès d'estime (la malédiction des jeux de baston signés Squaresoft...) et d'une suite jamais sortie en occident.

Bushido Blade Cover

High Score, quand Netflix réécrit l'histoire du jeu vidéo

High Score est une série documentaire consacrée au jeu vidéo et produite par Netflix. En 6 épisodes de 45 minutes, la plate-forme de streaming nous propose un voyage dans le temps, depuis les origines du jeu vidéo (Pong, Space Invaders...) dans les 70's jusqu’à l’avènement de la 3D dans les années 90. 


Netflix High Score

Musique et jeu vidéo, l'accord parfait?

Très tôt, je me suis pris d'affection pour les musiques de jeux vidéo. C'est avec la NES que tout à commencé. Bon, je sais, 8bit = Chiptune, bip bip/pouet pouet et textures sonores pas folichonnes… Mais déjà à l’époque, certains jeux sortaient du lot avec des bandes originales simples mais entêtantes, dont les mélodies restaient dans la tête pendant des jours entiers.

Mon premier coup de coeur, c'était Shadowgate, un jeu d’aventure “point and click” où il fallait ramasser des objets et les utiliser au bon endroit. D’un point de vue strictement ludique, c’était pas foufou, mais l’ambiance sonore donnait au jeu un vrai supplément d’âme. Écoutez moi ces mélodies, est ce que c'est pas totalement hypnotique?

Shadowgate

Dragon Quest, le précurseur du RPG japonais

De la longue série Dragon Quest, je ne connais pas grand chose. J’ai fait le premier épisode… et le 11ème. Le grand écart ! Pourtant, c’est un univers que je trouve très attachant et sur lequel j’ai envie de m’attarder un peu aujourd’hui avec ce test de Dragon Quest 1 (A.k.a. Dragon Warrior aux USA), l’épisode fondateur paru sur Nes en 1986. 

Dragon Quest 1

The Dark Eye, dans les cauchemars d'Edgar Poe

Le CD ROM voit le jour en 1985, mais c’est dans les années 90 que le petit disque de plastique va réellement prendre son essor. Compact et pas cher, ce support permet alors de stocker 650 Mo de données ! Une capacité ÉNORME pour l’époque, qui ouvre la voie à toute une génération de jeux d'aventure “réalistes” et cinématographiques, où des acteurs filmés sur fonds verts évoluent dans des décors en 3D précalculée. 

Si quelques titres réalisés avec cette technique sont rentrés dans la légende (The 7th Guest, Myst, Phantasmagoria... j'en oublie sans doute), il y a aussi eu pas mal de déchets, d’expérimentations et de produits trop bizarres pour trouver un public. Dans ce petit musée de l’étrange, The Dark Eye tient une place de choix. Ce jeu d’aventure développé en 1995 par le studio americain Inscape donne vie à plusieurs nouvelles de l'écrivain Edgar Allan Poe, sous la forme d’un point and click en vue subjective. 

Marathon, l'ancêtre de Halo

Halo, tout le monde connaît ! Le blockbuster SF créé par Bungie Software a fait les beaux jours des consoles Xbox, et même si la licence a perdu un peu de son aura au fil des épisodes, elle fédère toujours une importante communauté de fans. Si la notoriété de Bungie repose quasi exclusivement sur Halo, le studio americain n'a pas attendu les aventures du Major pour nous envoyer casser de l'extraterrestre. Près d'une décennie avant la sortie du premier Halo, Bungie s’essayait déjà au shooter futuriste avec...  Marathon ! 

Marathon Bungie

Alien Trilogy : Dans l'espace, personne ne vous entendra mourir

Les adaptations de films en jeux vidéos, c’est une histoire compliquée. On ne compte plus les licences souillées, saccagées, MASSACRÉES par des studios peu scrupuleux. Depuis la préhistoire du jeu vidéo (E.T. sur Atari...), l’acquisition des droits d’un film populaire sert souvent de prétexte à sortir un étron vite démoulé pour surfer sur la hype et grappiller des ventes faciles sans se casser la tête. Heureusement, il y a aussi de bonnes adaptations, réalisées par de vrais passionnés. C’est rare, mais ça arrive! 

Prenons Alien Trilogy par exemple : Un petit FPS assez basique en apparence, avec des couloirs, quelques armes, et une technique rudimentaire. Sur le papier, ça vend pas du rêve, mais les développeurs vont complètement s’approprier l’identité des films et faire de leur jeu un grand et sincère hommage. 

Alien Trilogy Psone

Fighting Force, le bourre-pif convivial

À l’ère des consoles 16 bit, le Beat Them All est roi ! On avance, on frappe… et on répète à l’infini ! Simple et totalement addictif. Les Street Of Rage et autres Final Fight remportent un grand succès, et la formule se décline à toutes les sauces (Tortues Ninja, Batman... SAILOR MOON!?! O_o), jusqu'à l'écoeurement.

Avec l’arrivée des consoles 32 bit, le genre va tenter de se réinventer en 3D, mais sans parvenir à trouver la bonne formule. Linéaire et répétitif par nature, il ne correspond tout simplement plus aux attentes d’un public désormais friand de liberté et de grandes aventures. 

Le Beat Them All tel qu’on le conçoit à l’époque (bien avant le renouveau incarné par Devil May Cry et PlatinumGames) aura tout de même droit à son chant du cygne, en 1997, avec le sympathique Fighting Force. S’il reste très classique (des rues, des truands, de la baston), la sauce prend et c’est l’un des rares bons jeux du genre sur Psone. 

Fighting Force cover

Final Fantasy 7, un remake parfait?

On l’aura attendu, ce Remake de Final Fantasy 7!!! Vaguement teasé dès l’E3 de 2005, où Square Enix avait recréé une partie de l’introduction à la sauce PS3, le projet mettra une éternité à réellement démarrer. Trop grand, trop cher, trop ouvert, avec une durée de développement estimée à 10 ans, FF7 Remake est un chantier titanesque que Square n’aura de cesse de repousser malgré l’enthousiasme des fans du monde entier. En 2015, tout s’accélère : Le remake est officialisé, bande annonce à l’appui. On apprend que le jeu sera proposé en plusieurs parties, avec un gameplay modernisé (exit le tour par tour). Deux choix qui feront couler pas mal d’encre, mais Square tiendra le cap en sortant le premier volet de son "remake en kit" en avril 2020.

Final Fantasy 7 Remake Cover

Duck Tales, quand Disney s'attaque au jeu vidéo

Les jeux Disney sur consoles 8 & 16 bit, c’était quelque chose ! Aladdin, Quackshot, Tic & Tac, Mickey Mania, Castle Of Illusion… Que des bombes vidéoludiques !!!  Pendant la première moitié des 90’s, les licences Disney sont un gage de qualité et se taillent la part du (roi) lion sur le marché du jeu de plate-forme 2D. 

Duck Tales Box

STALKER Shadow of Chernobyl, le survival impitoyable

Adaptation libre de l'excellent roman des frères Strougatski, STALKER: Shadow of Chernobyl dépeint une U.R.S.S. ravagée par la catastrophe de Tchernobyl. Dans ce paysage post-apocalyptique d'un réalisme troublant, plusieurs factions militaires luttent pour la survie, le pouvoir et l'argent. 

stalker shadow chernobyl

The Legend Of Zelda, le chef d'oeuvre de la Nes

The Legend Of Zelda, c'est le Saint Graal du jeu vidéo. La mythique cartouche dorée, désormais cotée à des prix délirants sur le marché du retrogaming, est à l'image du jeu qu'elle contient : Un trésor ! Avec cette première quête de Link, parue en 1986, Shigeru Miyamoto trace les grandes lignes de ce que va devenir le jeu vidéo : un appel à l'aventure, à la découverte, à l'émerveillement.

Zelda 1 Nes Boite

Final Fantasy XII The Zodiac Age, le MMORPG solo

On pourra dire ce qu’on veut sur les rééditions de Square Enix, au moins avec les jeux de l’ère PS2, l’éditeur japonais ne se fout pas de notre gueule ! Le portage PS4 de Final Fantasy X est un modèle du genre, qui modernise le jeu original sans le dénaturer : Personnages plus détaillés, passage au 16/9, B.O. réorchestrée… Rien que des modifications de bon sens qui subliment ce classique du jeu vidéo. Avec Final Fantasy XII : The Zodiac Age, Square récidive et nous offre un excellent lifting de cet épisode hors norme, peut être le dernier bon Final Fantasy avant la traversée du désert. 

Final Fantasy 12 Box

La mort des consoles, vraiment?

Régulièrement, on nous ressort le même baratin : “La mort des consoles de jeux, c’est pour bientôt!”. À croire que l’avis des joueurs importe peu, et qu’il y a une sorte d’urgence morbide à enterrer nos machines. Parmi les supposés fossoyeurs : Le PC bien sur, le smartphone, le cloud (*rire nerveux*) et dieu sait quoi encore… Pourtant, aux dernières nouvelles, le marché des consoles se porte plutôt bien. 

nintendo sony microsoft consoles

Je découvre Chrono Trigger, mieux vaut tard que jamais!

Découvrir un jeu 25 ans après sa sortie, c'est casse gueule! Sans l'affect et la nostalgie, certains classiques des générations passées peuvent virer à la séance de torture. Mais voilà, je n'avais jamais joué à Chrono Trigger, le RPG culte de Squaresoft !!! Un oubli que je me suis décidé à réparer, en 2020, soit un quart de siècle exactement après la sortie initiale du jeu. 

akira toriyama

New Ghostbusters 2, quand Nintendo cassait du fantôme

En 1989, sort la suite tant attendue du mythique S.O.S. Fantômes. Le film vaut ce qu’il vaut, mais il aura tout de même un privilège rare dans l’histoire du produit dérivé. En effet, pour accompagner sa sortie, ce n’est pas une mais deux adaptation vidéoludiques qui voient le jour, à quelques mois d'intervalle.

On passera vite sur le premier jeu, sobrement intitulée Ghostbusters 2. Magistralement foiré par le studio Americain Imagineering Inc (qui massacrera plus tard The Simpsons), ce titre commercialisé en 89 n'est qu'une compilation frankenstein-esque de mini-jeux destinée à faire du pognon facile sur une licence populaire. 

Qui c'est qu'on appelle dans ces cas là? Les Japonais, évidemment! Comme pour venger l'affront, un second titre malicieusement baptisé New Ghostbusters 2 débarque dans les rayons en 90. Il s'agit cette fois d'un jeu exclusif à la Nes, développé par HAL Laboratory (Kirby) et supervisé par Satoru Iwata himself. Forcément, avec une dream team pareille, ça défonce!

SOS fantomes 2

Super Mario Land, le minimum syndical?

À sa sortie en 1989, la Game Boy est vendue avec une promesse simple : Une NES qui tient dans la poche ! Et quelle est le premier titre qu’on s’imagine jouer sur une telle console? NOOOON, pas Tetris… MARIO ! C’est un Mario qu’on veut ! 

Ainsi, la console sort dans les rayons avec son propre épisode des aventures du plombier moustachu : Super Mario Land. Du fait des limitations techniques de la portable, le jeu doit tout de même faire quelques concessions : Exit la world map et les autres innovations de Super Mario Bros 3, paru 6 mois plus tôt sur Nes. Super Mario Land est un clone monochrome du tout premier épisode : Super Mario Bros. 

super mario land jaquette

Doom 64, l'enfer en Technicolor

Mine de rien, la ressortie de Doom 64 sur les consoles actuelles est un petit événement. Alors que les épisodes canoniques ont été portés sur toutes les machines imaginables, Doom 64 n'avait jamais eu les honneurs d’une réédition officielle, et restait donc une exclu Nintendo 64 depuis sa sortie en 1997.

L’affront est à présent réparé, et pour accompagner la sortie de Doom Eternal, Bethesda nous offre enfin la dernière pièce manquante du catalogue rétro Doom. Un titre méconnu (Tout le monde n’a pas eu la Nintendo 64) mais qui ne démérite pas une fois la manette en main. 

Doom 64 2020

Megaman X, l'apogée d'une série culte

En 1993, ça fait déjà longtemps que la série Megaman tourne en rond sur Nes. Après 5 épisodes publiés au rythme d’un jeu par an, la formule est usée jusqu’à la corde. Heureusement, Capcom s'apprête à donner un sérieux coup de jeune à sa mascotte historique avec un jeu qui va s’imposer comme l’un des gros hits de la Super Nintendo

Megaman X Snes

Symphony Of The Night sur Smartphone, est-ce bien raisonnable?

Sans crier gare, voilà que le cultissime Castlevania Symphony Of The Night débarque sur Android et iOS. Un portage mobile qui s’inscrit dans la loooooongue tradition de recyclage de Konami, qui décidément ne sait plus trop quoi faire de sa série culte. Depuis quelques années, on voit bien que le studio japonais tente de remettre Castlevania sur le devant de la scène avec la série Netflix et les compilations Requiem / Anniversary Collection, mais rien de concret ne semble se profiler concernant un épisode inédit. 

Symphony Of The Night Android

MDK, la destruction selon Shiny

Fondé dans les années 90 par David Perry, le studio Shiny Entertainment a voué son existence à détourner les codes de la SF dans des jeux toujours plus cintrés : Earthworm Jim, MDK, Wild 9, Messiah… Beaucoup d’ovnis, quelques succès commerciaux (surtout au début), avec toujours en fil rouge cet humour corrosif, comme hérité d’un Terry Pratchet qui se serait passionné pour les petits hommes verts et autres soucoupes volantes. 

À mes yeux, MDK est LE chef d'oeuvre de Shiny : C’est le jeu sur lequel la 3D fait sauter toutes barrières, et ouvre grand les portes du nawak général. MDK, c’est un third person shooter ultra bourrin... avec un héros parachutiste... qui a un casque/sniper collé sur la tronche.

MDK PC

Blood, le Doom-Like le plus extrême?

Comme je le disais dans un article précédent, le succès de Duke Nukem 3D est aussi celui du moteur créé par 3D Realm : le Build Engine. Taillé sur mesure pour les FPS nerveux, celui ci va donner corps à plusieurs titres cultes : Redneck Rampage, Shadow Warrior et Blood

blood build engine

Harmony Of Dissonance, le Castlevania de trop?

Pourquoi c'est bof?

Deuxième épisode de la trilogie Castlevania sur Game Boy Advance, Harmony Of Dissonance pousse l’hommage à Symphony Of The Night encore plus loin que Circle Of The Moon. Tout ici est fait pour rappeler au joueur le fameux épisode Playstation. Du look du héros (cheveux blancs, longue cape rouge…) à l’esthétique globale du château, le copier/coller est presque parfait. Zéro prise de risque donc, pour un titre qui brille surtout par sa réalisation.

Castlevania Harmony Of Dissonance Cover

Jumping Flash, vers l'infini et les carottes

Pour le line-up de sortie de la Playstation, Sony avait un cahier de charge bien précis :

  • Un jeu de baston qui défonce? Tekken!
  • Un jeu de course qui décoiffe? Ridge Racer!
  • Un défouloir qui sent bon la tôle froissée? Destruction Derby!
  • Un simulateur de lapin? Jumping Flash!

Et effectivement, à la sortie européenne de la console, se trouvait aux côtés de grosses pointures calibrées pour un public ado/adulte en manque de sensations, cette chose :

Jumping Flash Cover

RG350 : La console portable ultime pour le retrogaming?

Présentée comme la rolls des consoles portables dédiées au retrogaming, la RG350 du constructeur Chinois Anbernic a fait un joli buzz à sa sortie en fin 2019. Vendue une centaine d'euros sur Amazon, elle a la particularité d'émuler la plupart des consoles de la Nes à la Playstation. Il n'en fallait pas plus pour me vendre la bête ^^ Voyons plus en détail ce qu'elle a dans le ventre !

retrogaming console

Circle Of The Moon, le mini Castlevania qui voit grand

Pourquoi c'est culte?

Premier épisode d'une trilogie sur Game Boy Advance, Castlevania Circle Of The Moon est la suite spirituelle du cultissime Symphony Of The Night. Alors que sur N64, Konami peine à convaincre avec ses Castlevania en 3D, la petite portable de Nintendo offre un terrain de jeu idéal pour revenir à la formule dite du "metroidvania" en 2D et décliner ce qui a fait le succès de l'épisode Playstation.

Castlevania Game Boy Advance

Tobal N°1, la baston selon Squaresoft

Akira Toriyama et le jeu vidéo, c’est une série de collaborations fructueuses, tantôt avec Enix (Dragon Quest), tantôt avec Squaresoft (Chrono Trigger). Ces projets ont permis au mangaka d'avoir une vie artistique à côté de Dragon Ball. En plus de ces JRPG à succès, Toriyama a apporté sa patte visuelle à des projets vidéoludiques plus confidentiels, comme le jeu de combat Tobal N°1.

Tobal jaquette

Final Fantasy VII : les 10 morceaux cultes que j'ai hâte de retrouver dans le remake

La géniale bande originale de Nobuo Uematsu a fait beaucoup pour le succès de Final Fantasy VII. Avant-gardiste et extrêmement ambitieuse malgré des moyens limités (à part les choeurs, tout est joué au synthé), elle a marqué toute une génération de joueurs et donné ses lettres de noblesse à la musique de jeu vidéo.

Alors que le remake arrive dans un peu moins de deux mois, je vous propose une petite sélection des 10 titres que j'ai hâte de redécouvrir, modernisés, dans Final Fantasy VII version 2020. Vous pouvez cliquer sur la playlist Youtube > Best Of Final Fantasy 7 < pour écouter les morceaux.

FF7 soundtrack