RG350 : La console portable ultime pour le retrogaming?

Présentée comme la rolls des consoles portables dédiées au retrogaming, la RG350 du constructeur Chinois Anbernic a fait un joli buzz à sa sortie en fin 2019. Vendue une centaine d'euros sur Amazon, elle a la particularité d'émuler la plupart des consoles de la Nes à la Playstation. Il n'en fallait pas plus pour me vendre la bête ^^ Voyons plus en détail ce qu'elle a dans le ventre !

retrogaming console

Dès la première prise en main, la petite console inspire confiance. Le plastique est de bonne qualité et l'assemblage est lui aussi impeccable. Il y a quelques choix esthétiques curieux, comme cet énorme logo sous l'écran, mais globalement la qualité de fabrication est au niveau d'une console "officielle". 

Le choix d’un écran 3,5 pouces d’une résolution de 320×240 pixels est cohérent avec le format ultra compact de la console. C’est petit, mais rien de gênant pour les jeux 8 et 16 bit. Forcément, c’est moins pratique pour faire des JRPG Playstation avec beaucoup de texte… La dalle IPS est lumineuse et offre de bons angles de vision, les couleurs sont vraiment magnifiques (cf ci-dessous avec Super Mario Bros 3).

Emulation console

La face avant de la RG350 est garnie d’une tripotée de contrôles : 2 joysticks, une croix directionnelle et 6 boutons X, Y, A, B, Start, Select. Sur la tranche supérieure, on retrouve les 4 gâchettes L/R, petites mais fonctionnelles. Enfin, la tranche inférieure est dédiée à la connectique : 2 ports USB pour la charge / le transfert de fichiers, une sortie jack et un port HDMI.

La prise en main est vraiment excellente. Mention spéciale aux très bons sticks, qui fonctionnent sur la quasi totalité des émulateurs. Sympa pour ceux qui comme moi sont allergiques aux croix directionnelles.

Côté software, la console tourne sur une distribution Linux customisée : OpenDingux. L’écran d’accueil est constitué de trois rubriques : Applications (pour les paramètres), Games (une sélection de mini jeux Linux dispensables), et Emulators. Dans cette dernière, on peut choisir sa console et son émulateur, sachant qu’il y en a parfois plusieurs pour une même machine.

Emulation retrogaming

La RG350 émule parfaitement les consoles de l’ère 8bit (Nes, Master System…), 16 bit (Snes, Megadrive, PC-Engine...), les portables en tout genre (Gameboy, GBA, Game Gear…), et un bon paquet de bornes d’arcade. Sur Playstation par contre, les performances sont très inégales. Certains titres tournent à 60fps, d'autres rament un peu et souffrent de bugs d'affichage mineurs. Rien de rédhibitoire, mais on pouvait s'attendre à mieux. Pour finir, je n’ai pas réussi à faire tourner l’émulateur Neo Geo. Un moindre mal, vu que la plupart des jeux de SNK sont aussi disponibles en arcade et tournent, cette fois, parfaitement.

En résumé

Malgré ses quelques défauts, la RG350 reste une excellente machine dédiée au retrogaming. Robuste est bien pensée, elle ne trahit que rarement son statut de produit chelou importés de Chine. Avec une autonomie de 6h et un format proche d'un grand smartphone, c'est l'engin idéal pour tuer le temps dans les transports en commun, salles d'attente... Son prix est supérieur aux autres consoles de ce type (100€ c’est quand même la moitié d’une Switch Lite), mais il me parait justifié par la qualité du produit.

2 commentaires

  1. Combien d'autres jeux peuvent être créés en fonction des événements réels et les jeux https://jeuxpc.cloud auxquels trouvez-vous le plus intéressant pour les adolescents?

    RépondreSupprimer